Articles de presse


Publié le 15 Juillet 2021

Publié dans le journal l'ÉCHO RÉPUBLICAIN

Les Orêlies et les IFSI main dans la main

Publié le 26/05/2021

Marc Pentecouteau, directeur de l’EHPAD et Delphine Martin-Barbier, adjointe du directeur, ont souhaité souligner l’engagement fort de l’établissement avec les IFSI-IFAS limitrophes en signant une charte d’encadrement.

L'EHPAD Les Orêlies de Brou accueille en stage, chaque année, de nombreux élèves et étudiants des IFSI–IFAS (Instituts de formation en soins infirmiers et aides-soignants) des centres hospitaliers de Châteaudun, Chartres et Dreux.

Marc Pentecouteau, directeur de l'EHPAD et Delphine Martin-Barbier, adjointe du directeur, ont souhaité matérialiser cet engagement fort de l'établissement auprès des IFSI en signant une charte d'encadrement.

Des liens étroits

Il s'agit notamment pour l'établissement de proposer des stages qui permettront aux élèves et étudiants de développer leurs compétences tout en garantissant la qualité des soins dispensés aux résidents.

Comme le rappellent Gilles Pégon, directeur de l'IFSI-IFAS de Châteaudun, et Christophe Peters, directeur de l'IFSI-IFAS de Chartres, « cette charte formalise les engagements des deux parties afin de créer les conditions favorables à l'encadrement des stagiaires. Les formations d'infirmier et d'aide-soignant se déroulant en alternance dans le cadre d'un partenariat et d'un accompagnement individualisé, il est nécessaire d'établir des liens étroits entre les structures d'accueil de stage et les instituts de formation ».

L'occasion a permis à Marc Pentecouteau de remercier chaleureusement les deux directeurs des instituts pour l'aide apportée par les étudiants vacataires des instituts pendant la période liée à l'épidémie de Covid-19 qui a touché l'établissement fin 2020.

Article publié dans l'écho républicain

Le nouvel IFSI/IFAS de Châteaudun a été inauguré

 Publié le 23/10/2020 à 13h00

Le nouvel Ifsi/Ifas de Châteaudun a été officiellement inauguré, mercredi 21 octobre 2020, dans l’ancienne caserne Kellermann.

L’inauguration du nouvel Ifsi/Ifas de Châteaudun, mercredi 21 octobre 2020, a revêtu un caractère particulier. Elle s’est déroulée dans un contexte de crise sanitaire et de terrorisme.

La date de l’inauguration du nouvel Ifsi (Institut de formation en soins infirmiers)/Ifas (Institut de formation d’aides-soignants) dans l’ancienne caserne Kellermann, à Châteaudun, était programmée depuis fin septembre. Mais la deuxième vague de Covid-19 et le choc de l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty par un terroriste de 18 ans lui ont donné, mercredi 21 octobre 2020, « une signification capitale » comme l’a souligné François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire.

« Un formidable atout »

Juste après avoir organisé un moment de recueillement en hommage à Samuel Paty dans le jardin voisin François-Kellermann, le maire de Châteaudun, Fabien Verdier s'est réjoui qu’« on ouvre un lieu républicain qui va former plus de 300 élèves ». « C’est très précieux. La jeunesse est indispensable et la santé est la première priorité des Dunois.

Cette nouvelle école est un formidable atout pour le sud de l’Eure-et-Loir et nous voulons en faire un mini-campus universitaire. »

Suzy est un nouveau mannequin haut-fidélité qui “prend vie” grâce à de nombreux composants électroniques. Elle permet aux élèves de l’Ifsi/Ifas de Châteaudun réaliser un interrogatoire, un examen clinique complet, des procédures diagnostiques et thérapeutiques.

Anne Constantin, directrice de l’hôpital de Châteaudun, a tenu à saluer les étudiants qui « étaient à nos côtés lors de la première vague du Covid-19 et qui ont fait preuve d’une efficacité redoutable ». « Quand on est frappé par une épidémie, on est bien content d’avoir du personnel soignant compétent et l’Ifsi/l’Ifas met à notre disposition un personnel qualifié. »

 

Elle a rappelé que ces nouveaux locaux de 2.500 m2 et ces « outils novateurs pour aller plus loin dans la formation » étaient « attendus depuis de très nombreuses années ». « Le soutien de la Région a permis de concrétiser cette nouvelle école qui, je l’espère, sera prospère. Il faut que le nombre de promotions augmente pour satisfaire les besoins grandissants de la population. »

Les valeurs professionnelles dominantes dans les professions soignantes sont affichées sur les murs du nouvel Ifsi/Ifas de Châteaudun . « Elles sont inscrites en lettres de feu dans notre mémoire et on doit les diffuser », souligne le directeur Gilles Pégon.

Un souhait partagé par le député (Union des centres) Philippe Vigier : « Il fallait une nouvelle école à la hauteur de nos ambitions et de nos besoins. Ça n’a pas été facile au départ mais la volonté d’Alain Venot (N.D.L.R. ancien maire de Châteaudun qui a été invité à la cérémonie par Anne Constantin) de réunir l’ancienne et la nouvelle ville et l’engagement formidable d’Anne Constantin ont abouti à cette très belle opération. »

« Il faut continuer à développer nos effectifs »

Le député cloysien a tenu aussi à rappeler « l’idée » d’Anne Constantin de regrouper les deux Ehpad (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) juste à côté de l’Ifsi-Ifas. Si ce nouveau projet ne semble pas être une priorité du nouveau maire de Châteaudun, Philippe Vigier compte sur le soutien de François Bonneau : « On ne vous fera pas les poches en partant mais on a encore besoin de vous ! »

François Bonneau est convaincu que « la santé contribue à la dynamique de nos territoires et l’État doit nous soutenir ». « L’épidémie de Covid-19 remet la santé comme une problématique de premier ordre et la santé doit une chance pour tous. » « Il faut continuer à développer nos effectifs d’aides-soignants et qu’ils passent de 1.200 à 1.500 en 2025. C’est indispensable compte tenu du vieillissement de notre population et les élèves de l’Ifsi/Ifas sont les premiers bénéficiaires de cette nouvelle étape. Ils sont passés de 45 à 60 en première année et vont bénéficier d’une formation professionnelle de grande qualité dans un lieu d'excellence par rapport à la conception de l'aménagement du terrtoire. »

Ces élèves « représentent l’avenir » a insisté la sous-préfète Anny Pietri après avoir demandé une minute de silence à la mémoire de Samuel Paty. « Je suis ravie qu’ils puissent étudier dans des locaux plus fonctionnels. »

Frédéric Levent

Article publié dans l'écho républicain

 

Trente-huit élèves infirmiers ont reçu leur diplôme jeudi matin à l’IFSI-IFAS, rue de la Madeleine

 

Publié le 11/07/2020

Le directeur de l'IFSI-IFAS, Gilles Pegon, a invité les élèves infirmiers de la promotion 2017-2020 à découvrir à recevoir leur diplôme, jeudi matin.

Quarante étudiants étaient inscrits voilà trois ans 2017 et trente-huit sont allés jusqu'au bout de leur cursus. À l'exception d'un seul qui devra effectuer un stage de consolidation, tous et toutes ont été reçus.

Des panneaux d'affichage avaient été installés sur l'espace entre l'immeuble et les remparts pour dévoiler les résultats, ce qui a permis aux parents ou familles de profiter de la joie des nouveaux personnels qualifiés dans le monde médical. Comme le veut la tradition, un lancer de chapeaux a été organisé.

Sachet de madeleines

En présence de Philippe Vigier, député (Libertés-et-Territoires), du maire (DGV) Fabien Verdier, et d'Anne Constantin, directrice du centre hospitalier de Châteaudun, Gilles Pégon a rappelé aux jeunes diplômés que leur avenir était tout tracé et que les récents événements liés à la crise sanitaire de la covid-19 les avaient déjà mis dans le bain.

Avec la remise officielle du diplôme, l'institut a offert aux diplômés un souvenir sous la forme d'un sachet de madeleines. Un clin d'œil original avant le déménagement de l'institut à partir du 3 août au sein de l'ex-caserne Kellermann.

Une cérémonie identique s'est déroulée, hier, matin, pour les cinquante élèves aides-soignants.

Le lancer de chapeau des diplômés a clos les trois ans de formation

Article publié par l'écho républicain

 

 

Le déménagement approche pour l'IFSI-IFAS de Châteaudun

 Publié le 20/01/2020 à 18h33

Étudiant(e)s et élèves de l’IFSI-IFAS effectuent leurs derniers mois sur le site de la rue de la Madeleine. La rentrée 2020 aura lieu dans l’ex-caserne Kellermann grâce à des locaux quatre fois plus grands. © Agence CHÂTEAUDUN.

Après 45 ans de présence rue de la Madeleine, la rentrée 2020 de l’IFSI-IFAS de Châteaudun aura lieu dans 2.500 m² de locaux au sein de l’ex-caserne Kellermann.

Ces portes ouvertes sont l’un des temps forts de l’année à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) et à l’Institut de formation d’aides-soignants (IFAS), rue de la Madeleine, à Châteaudun. L’événement vient tout juste de démarrer, samedi 18 janvier 2020, et les jeunes intéressés par une formation arrivent en nombre.
Accueillis par des étudiant(e)s et élèves, ils découvrent les formations et une grande partie des 600 m² de locaux. Un lieu historique où l’IFSI s’est installé en 1975.

Mais 2020 marque un tournant important. Après 45 ans de présence rue de la Madeleine, les étudiant(e)s et élèves feront leur rentrée dans de nouveaux locaux au sein de l’ex-caserne Kellermann. « L’ouverture est prévue lundi 7 septembre », précise Gilles Pégon, directeur de l’IFSI-IFAS. « Nous la préparons depuis deux ans. »

De futurs locaux quatre fois plus grands

Le timing de ce déménagement estival s’annonce serré entre la remise des diplômes le 12 juillet prochain, la fermeture de l’IFSI-IFAS dans la foulée, rue de la Madeleine, et la rentrée le premier lundi de septembre dans des locaux de 2.500 m². Les salles de classe y seront plus spacieuses. Il y aura une salle de simulation, une autre dédiée au bien-être, une salle de vie étudiante.

« Soixante-dix-huit logements étudiants sont prévus par l’OPH (Office public de l’habitat)-HLM. Ce seront des chambres individuelles de 20 m² », précise Gilles Pégon. « Les formateurs seront seuls dans un bureau au lieu d’être deux, rue de la Madeleine. »

Le nombre de formateurs augmentera en fonction de celui des étudiants.

Ces locaux quatre fois plus grands permettront, également, d’accroître le nombre de places pour accueillir des étudiants. En première année, ils passeront de quarante-cinq à soixante. D’autres surprises sont prévues, au fil des mois, avec la mise en place de formations continues pour les personnes déjà en poste.

« Au niveau financier, la Région nous accompagne pour des formateurs supplémentaires. Ils sont dix actuellement. Le nombre de formateurs augmentera en fonction de celui des étudiants », explique le directeur.

Dans les nouveaux locaux, ces prochaines semaines seront, de plus, consacrées à l’installation de l’informatique et d’une connexion directe avec l’Université de Tours (Indre-et-Loire), en particulier, pour les étudiant(e)s en soins infirmiers.

« Nous aurons un pincement au cœur quand nous quitterons le site de la rue de la Madeleine, mais il n’est plus approprié et les futurs locaux sont porteurs de nouveaux horizons », indique Gilles Pégon.

Du côté des étudiant(e)s et élèves, Marion et Camille, en première année, l’avouent : « Rue de la Madeleine, on est un peu serrés en cours et dans la salle de pause. On sera tellement mieux à Kellermann où les salles de cours seront plus grandes et plus adaptées. »

185 étudiants de l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) et élèves de l’Institut de formation d’aides-soignants (IFAS) sont inscrits pour l’année 2019-2020, à Châteaudun. 125 étudiants suivent des cours de soins infirmiers et 60 élèves sont en formation d’aides-soignants. Pour ces derniers,  40 sont à Châteaudun et  20 sont basés au sein de l’antenne de Nogent-le-Rotrou.

2.500 m² sont réservés à l’IFSI-IFAS de Châteaudun dans l’ex-caserne Kellermann. Des locaux où les étudiants et élèves feront leur rentrée début septembre 2020. Rue de la Madeleine, les locaux ont une surface de 600 m².

Marjorie Cauchoix

Article publié par l'écho républicain

 

15/07/20219

 

 

 

 

 

 

 

Article publié dans le journal l'ÉCHO RÉPUBLICAIN

Trois étudiantes infirmières de Châteaudun préparent leur stage au Sri Lanka

Publié le 16/02/2019 à 15h01

Laura Robert, Cécilia Bouvart et Justine Gaudichau (de gauche à droite), étudiantes infirmières de deuxième année, à Châteaudun, préparent déjà leur stage de troisième année. Il aura lieu au Sri Lanka du 7 octobre au 8 novembre 2019. © Agence CHÂTEAUDUN .

Trois étudiantes infirmières de Châteaudun préparent leur stage de troisième année. Il aura lieu au Sri Lanka. Pour le financer, elles vendent des créations et ont lancé une cagnotte en ligne.

« On veut quitter notre petit confort, et voir comment on va s’adapter à la culture du Sri Lanka ainsi qu’aux moyens locaux pour apporter des soins aux gens. »

Laura Robert, 20 ans, Cécilia Bouvart, 43 ans, et Justine Gaudichau, 20 ans, ne s’envoleront pour le Sri Lanka, à près de 8.500 km de la France, que le 7 octobre 2019. 

Mais ces étudiantes de deuxième année à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI), à Châteaudun, préparent leur stage de troisième année depuis septembre 2018. Et elles ne ménagent pas leurs efforts pour réunir les 5.000 € de budget nécessaire à l’achat des billets d'avion et de tout ce qu’il faut pour ce stage de cinq semaines.

Vente d’objets, boîtes à dons, cagnotte en ligne

Elles vendent des photophores, sacs en tissu, broderies, maisons porte-clés réalisés par leurs soins et des membres de leur famille. Ces étudiantes ont, également, déposé des boîtes à dons chez plusieurs commerçants de Châteaudun. 

Elles ont, de plus, lancé une cagnotte en ligne sur le site Internet « Le pot commun » ; elle est intitulée « Stage infirmier au Sri Lanka, organisé par Laura Robert, Cécilia Bouvart, Justine Gaudichau ».

Il est, aussi, possible de suivre les préparatifs de ce stage sur leur page Facebook : « Étudiantes infirmières au Sri Lanka ».

"Nous irons dans des dispensaires et dans les écoles pour faire de la prévention sur l’hygiène, l’alimentation".   

 Au départ, les trois jeunes femmes avaient songé partir à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. « Au niveau du budget, c’était beaucoup plus difficile », expliquent-elles. Réalistes, elles renoncent à ce lieu lointain pour effectuer leur stage de troisième année. Haïti et le Vietnam sont, un temps, envisagés avant qu’elles arrêtent leur choix sur le Sri Lanka.

« C’est un pays qui va nous permettre de pratiquer comme infirmières », confient-elles, ravies. Et pas question de rester dans le confort de la capitale économique, Colombo, « où les hôpitaux sont bien équipés ».

Les trois étudiantes infirmières souhaitent « aller en campagne pour voir autre chose », se confronter « à des pathologies qu’on n’a pas en France : dengue, paludisme. Nous irons dans des dispensaires et dans les écoles pour faire de la prévention sur l’hygiène, l’alimentation ».

Avant de partir, elles doivent établir une convention de stage avec une association humanitaire qui fera le lien avec des dispensaires ou des établissements hospitaliers, et trouver des personnes - sur place - pour les accueillir. Les préparatifs - organisation, vaccins… - seront encore longs. Mais les trois étudiantes infirmières de Châteaudun sont « impatientes d’être au Sri Lanka ».

« On ne veut pas venir les mains vides », avouent Laura Robert, Cécilia Bouvart et Justine Gaudichau. « Nous apporterons du matériel médical - pansements, masques, bandes - donné par des collègues infirmières libérales. »

Préparatifs. La page Facebook « Étudiantes infirmières au Sri Lanka » permet de suivre les préparatifs de ce stage qui se déroulera du 7 octobre au 8 novembre 2019. Laura Robert, Cécilia Bouvart et Justine Gaudichau y présentent, également, les créations qu’elles vendent pour financer ce stage. Pour acquérir un objet, sac ou broderie, il suffit d’envoyer un message privé via le système Messenger de Facebook. Les trois étudiantes ont, de plus, mis en place une cagnotte en ligne sur le site Internet : « Le pot commun », « Stage infirmier au Sri Lanka, organisé par Laura Robert, Cécilia Bouvart, Justine Gaudichau ». Des boîtes à dons ont été déposées chez des commerçants dunois. Les étudiantes proposeront, aussi, des ventes de crêpes et d’objets, d’ici juin 2019, dans les grandes surfaces de Châteaudun et proches.

Marjorie Cauchoix

Article publié dans le journal l'écho républicain

 

JUILLET 2018

Trente-six étudiants en soins infirmiers de la promotion 2015-2018 ont reçu, hier, leur diplôme.

 

 

Après les aides-soignants mardi matin, c'était au tour des élèves infirmiers de recevoir leur diplôme, hier matin, à l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI).

Ils sont trente-six de la promotion 2015-2018 sur trente-huit à recevoir le précieux sésame qui les fait entrer dans le monde professionnel de la santé. « Les deux élèves qui n'ont pas obtenu leur diplôme le repasseront à la session de décembre », a annoncé Gilles Pégon, directeur de l'IFSI, avant d'ajouter : « Tous les diplômés ont d'ores et déjà un travail. Certains commencent dès cet après-midi et d'autres entreront en fonction d'ici deux mois. Beaucoup d'entre eux travaillent en Eure-et-Loir mais certains iront en Bretagne, dans les Pays de la Loire, dans la région lyonnaise, en Provence-Alpes-Côte d'azur encore en région parisienne. »

Parmi les nouveaux infirmiers, trois hommes et six agents en promotion professionnelle. « C'est une bonne promotion », s'est félicité Gilles Pégon, avant de remettre les diplômes.

 

 

 

 

 

 

Journée Portes Ouvertes 2018

L’Institut a présenté son mannequin haute-fidélité aux visiteurs samedi

L'Institut de formation en soins infirmiers et d'aides soignants (IFSI et IFAS) à Châteaudun a accueilli le public, samedi, toute la journée.

Formateurs, élèves et étudiants étaient plutôt fiers de faire découvrir le contenu des formations, leurs locaux et le matériel qu'ils utilisent lors de cette journée qui accueille chaque année entre 150 et 250 personnes.

Le mannequin haute-fidélité installé à l'étage du bâtiment a particulièrement attiré l'attention. « Nous l'avons depuis la rentrée, il permet de mettre les apprenants dans une situation proche de la réalité », explique la directrice Anne Dufoix. Effectivement, le mannequin, commandé à distance par un formateur, est capable de tousser, de crier et même de parler.

Lorsqu'un élève est amené à soigner ce patient en plastique, le reste de la promotion peut observer ses gestes dans une autre pièce grâce à des caméras qui diffusent l'image en direct.

Camille Fayet

Publié dans le journal l'Echo Républicain le 22/01/2018

 

Février 2018

 

Juillet 2017

 

Parcours du coeur

    Les Dunois prennent soin de leur cœur

    Publié le 01/04/2017 à 14h38

 

Les Dunois ont pris soin de leur cœur ce samedi 1er avril, dans l'après-midi, avec l'opération nationale le Parcours du cœur, initié par la Fédération française de cardiologie.

Le rendez-vous était fixé sur la place du 18-Octobre, à Châteaudun, où divers stands proposaient une initiation au massage cardiaque et des contrôles de la glycémie et de la tension.

"J'aime mon coeur et j'en prends soin", tel était le slogan affiché. 

Plusieurs centaines de personnes ont profité du temps relativement clément pour chausser les baskets et participer aux randonnées pédestres organisées par le Jogging-club dunois (10 km) et Dunois loisirs (7 et 5 km).

Des conseils diététiques ainsi que sur l'équilibre des seniors étaient, également, prodigués.

http://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/sante/2017/04/01/les-dunois-prennent-soin-de-leur-coeur_12347505.html

 

 Elles l’ont fait 323 mesures pression artérielles !

 

 

 

 

 

 

 

 Atelier d'initiation au " toucher\massage"

L'institut de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants de Châteaudun propose à tous ses apprenants un atelier d'initiation au "toucher\massage".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le 21/01/2017

Journée Portes ouvertes de L'Institut de Formation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             Atelier Bien-Ëtre : Toucher-Massage                            Présentation de la salle de simulation par les étudiantes         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le 09/12/2016

Un après-midi pour l'après-bac

Plusieurs filières étaient représentées, hier après-midi au lycée Zola, dont l’institut de formation en soins infirmiers et d’aides-soignants de Châteaudun.

 

Manon Peltier, 21 ans, est aujourd'hui en troisième année, à l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de Châteaudun. « Il y a trois ans, j'étais en terminale au lycée Émile-Zola, et au forum de l'enseignement supérieur, je m'étais arrêtée au stand de l'IFSI\IFAS (Institut de formation d'aides-soignants) », se souvient-elle.

L'étudiante, qui devrait normalement faire un stage très prochainement au service des urgences du centre hospitalier de Châteaudun, semblait heureuse de revenir, hier, dans son ancien lycée, où se tenait tout l'après-midi une nouvelle édition de ce forum dédié à l'après-bac.

« Chaque année on nous invite, et chaque année nous venons »

Sauf que cette fois, Manon Peltier portait bien sûr les couleurs, ou plutôt le tee-shirt, de l'institut auquel elle appartient. Et de la même façon que les troisième année de l'époque avaient répondu à ses questions, il y a donc trois ans, elle a répondu aux questions des terminale et première, venus pour certains avec leurs parents. Peut-être deux ou trois lycéens venus s'informer hier reviendront dans trois ans, pour informer la nouvelle génération.

Le forum l'a-t-elle aidée, à son époque, à trouver sa voie ? « Pas vraiment, sourit-elle, parce que j'ai toujours su, depuis toute petite, que je voulais devenir infirmière. » Elle était donc passée par curiosité plus qu'autre chose.

Anne Dufoix, la directrice de l'IFSI\IFAS, informe que, « chaque année, on a des jeunes de Zola qui arrivent après être passés sur ce forum, où on les invite ensuite à passer nous voir à nos portes ouvertes. » Portes ouvertes qui, cette année, se dérouleront le samedi 21 janvier. En attendant, la directrice avait mobilisé pas moins d'une dizaine de ses élèves, hier, pour informer les lycéens. « Chaque année on nous invite, et chaque année nous venons, c'est normal. »

Bien évidemment, l'IFSI\IFAS n'était pas seul représentant de l'enseignement supérieur ; les futurs bacheliers avaient l'embarras du choix. Autre point fort de l'après-midi : l'intervention de plusieurs professionnels en exercice, venus parler du quotidien de leur métier, et répondre à toutes les questions.

Mathieu Fiolet

 

Le 23/01/2016

Journée Portes ouvertes de L'Institut de Formation de Châteaudun.

 

Le 22/01/2016

Partage d'expérience du stage au TOGO pour les Portes Ouvertes de l'Institut.

 

 

 

Le 22/01/2016

L'association des élèves et des étudiants

 

 

 

Le 23/01/2016

Article publié dans L'écho Républicain

Participation des étudiants à un exercice de sécurité organisé au centre de détention de Châteaudun.

LE 6 Octobre 2015

 

Article publié dans L'écho Républicain 

Ouverture d'une promotion aide-soignante à Nogent le Rotrou

Le 1er Septembre 2015

 

Article publié dans L'écho Républicain

Ouverture d'une antenne de formation d'aides-soignants à Nogent le Rotrou

Visite de Monsieur BONNEAU, président de la région Centre-Val de loire

Le 9 septembre 2015

 

  

 

Article publié dans L'écho Républicain

Journée Portes Ouvertes à l'Institut 

17 janvier 2015

 

LA FORMATION CONTINUE : Le catalogue 2023

C’est avec un très grand plaisir que nous vous proposons aujourd’hui la quatrième édition du catalogue commun de formations continues 2023 des instituts de formations en soins infirmiers et aides-soignants du département d’Eure et Loir, réunis au sein du GHT HOPE (Chartres, Châteaudun et Dreux). Vous pouvez le télécharger et découvrir son contenu en cliquant sur l'onglet formation continue puis sur l'onglet catalogue 2023 . Bonne lecture.  

RENTREE FORMATION INFIRMIERE

Le dossier de rentrée est téléchargeable dans l'onglet "Devenir infirmier".