Journée Bien-être en formation


 

L’Ifsi-Ifas dunois a accueilli la première journée Bien-être en formation, hier. Des ateliers ont mis en lumière des astuces pour évacuer le stress.

Apprendre à prendre soin de soi pour bien prendre soin des malades, tel est l'objectif de la première journée Bien-être en formation organisée, hier, à l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi)-Institut de formation des aides-soignants (Ifas), à Châteaudun. C'est une manière pour les futurs soignants de découvrir des astuces permettant d'évacuer les tensions qu'ils pourraient rencontrer lors de leur carrière, mais aussi de transposer ces techniques dans les soins qu'ils dispenseront aux malades.

Des intervenants venus de Biarritz, Dijon…

Pour cela, l'Ifsi-Ifas - qui regroupe 180 étudiants et élèves - s'est transformé en temple de la zénitude grâce à neuf ateliers qui ont, également, permis d'évacuer les tensions liées aux études. Tai-chi, découverte des senteurs, toucher-massage, massage assis-minute dos, musicothérapie, chant, dégustation de chocolat, scrapbooking et exercices ludiques de gestion du stress ont été au programme de cette journée. L'initiative en revient à Vanessa Biensans et Geoffroy Neel, formateurs. « Depuis deux ans, nous organisons des séances de toucher-massage et bien-être auprès des promotions. Nous avons voulu donner de l'ampleur à cela avec cette première journée Bien-être en formation », expliquent-ils. « Nous avons fait marcher notre réseau. Des intervenants sont venus de Biarritz, Dijon, Fougères, Châteaudun », entre autres, pour animer les ateliers.

« Ce projet a pu se concrétiser parce qu'il a reçu l'adhésion de toute l'équipe, depuis fin juin », souligne Anne Dufoix, directrice de l'Ifsi-Ifas. Et, pour créer cette ambiance bien-être, les huit membres de l'équipe n'ont pas ménagé leurs efforts en apportant des objets de chez eux, un salon de jardin pour l'atelier de découverte des senteurs, des petits poissons…

Au final, les étudiants et élèves ont savouré ces ateliers avec plaisir. C'est le cas de Célina André, 18 ans, et Justine Grange, 19 ans, en première année de formation en soins infirmiers, rencontrées au sortir de l'atelier de dégustation de chocolat. « On ne prend pas toujours le temps de déguster et de profiter des saveurs », analyse Célina André. « Parfois, on donne des médicaments qui sont amers aux malades », soulignant ainsi l'intérêt de cet atelier dédié au goût.

Célina André et sa camarade Justine Grange ont, ensuite, rejoint l'atelier scrapbooking, animé par Flavie Hazebrouck, venue de Chantonnay (Vendée). « C'est pour le côté créatif et manuel », expliquent les deux étudiantes. « Il faut savoir s'adapter. Si, un jour, des enfants malades ont besoin de nous pour les aider à créer un objet, par exemple, il faut être prête à le faire. »

Journée Bien-être en formation : Atelier senteurs et chant

L'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi)-Institut de formation des aides soignants (Ifas) de Châteaudun a organisé la première journée "Bien-être en formation", vendredi 27 octobre 2017. Ce qui a permis aux étudiants et élèves d'apprendre des astuces pour prendre soin d'eux, ainsi que des malades dans leur futur métier. Focus sur deux ateliers...

L’atelier senteurs. « C’est extraordinaire. Car les étudiants, grâce aux odeurs, se remémorent des souvenirs d’enfance », confie Murielle Poirier (à droite sur la photo), cadre de santé et formatrice à l’Ifsi. Elle a animé l’atelier senteurs, vendredi 27 octobre 2017, lors de la première journée "Bien-être en formation", à l’Ifsi-Ifas de Châteaudun. Lorsqu’elle a passé un petit couteau sur une écorce de cannelle, des souvenirs ont ressurgi chez les étudiants, élèves et formateurs qui ont participé à l’atelier. Pour une étudiante, cela évoque « Noël et le jus d’orange aux épices » que préparait sa mère quand elle était enfant. Une autre se souvient des « gâteaux aux yaourts et à la cannelle » chez ses parents.

L'atelier chant animé par Agnès Claeren (au centre)


L’atelier chant. « Le chant est une source de bien-être. Pour chanter, il faut être détendu. C’est, aussi, un excellent moyen de lutter contre le stress », souligne Agnès Claeren (au centre sur la photo, avec un pull rouge), qui a animé l’atelier chant. Cadre infirmier, elle chante depuis l’âge de 20 ans. À celles et ceux qui croient chanter faux, elle répond : « Chanter faux, c’est rare. Ce qu’on n’aime pas, en général, c’est le timbre de sa voix. »

Marjorie Cauchoix.

Publié le 28/10/2017 dans le journal « L’ÉCHO RÉPUBLICAIN »

 

 

Passage de relais à la tête de l'IFSI-IFAS

L’Institut de formation en soins infirmiers et d’aides soignants compte actuellement neuf formateurs, soixante élèves aides-soignants et cent vingt étudiants en soins infirmiers. La directrice Anne Dufoix, qui a vu passer 2.200 apprenants, est bientôt retraitée et accueille, depuis le début de l’année, son successeur Gilles Pegon.

Journée Portes Ouvertes 2018

L’Institut a présenté son mannequin haute-fidélité aux visiteurs samedi